Politici e elezioni, Voto libero e di partecipare attivamente alla democrazia, Voto per il cambiamento, On line referendum
Ueli Leuenberger

L’intérêt des otages passe avant la critique du voyage ...

Ueli Leuenberger 49%

button ElectionsMeter.com

... à Tripoli

 

CRISE LIBYENNE | Les parlementaires saluent le voyage de Micheline Calmy-Rey au chevet des deux otages suisses. Personne ne veut parler d’échec.
 


«On constate qu’elle fait des choses, pas toujours bien. Mais ici l’enjeu humain est trop important.» Jean-Pierre Grin (UDC/VD), à l’instar d’autres élus démocrates du centre, ne tient pas vraiment à faire un carton sur Micheline Calmy-Rey. Pourtant la ministre des Affaires étrangères (DFAE) est l’une de leurs cibles préférées.

Trois jours après le retour de Micheline Calmy-Rey de Tripoli, le sujet fait débat, mais pas polémique. Si les parlementaires supposent que la ministre avait l’intention de ramener les deux Suisses retenus en Libye depuis le 19 juillet 2008, personne ne veut accabler la ministre de cet «échec».

Selon nos informations, Micheline Calmy-Rey espérait bel et bien réussir. Néanmoins, les contacts avec deux ministres importants du gouvernement Kadhafi, et les «progrès significatifs» dont parle le DFAE, sont avérés. Entre la libération des otages et l’échec, il y a donc des nuances à prendre en compte. Et notamment le plus humanitaire. Ainsi Max Göldi, l’otage bernois, a donné encore des nouvelles ce week-end. S’il se garde bien de commenter cette visite, il a dit sa joie d’avoir pu rencontrer son épouse et la conseillère fédérale.

Dossier enlisé?

Pourtant, après trois cents jours de captivité en Libye, aucun signe de sortie de crise n’est évoqué. Hier, à l’heure des questions du Conseil national, Micheline Calmy-Rey s’est contenté d’expliquer que le DFAE travaillait d’arrache-pied, que les négociations exigeaient de la discrétion… «Tout seul, on n’y arrivera jamais. Nous devons trouver des appuis: l’Allemagne, l’Italie ou la France», commente Jean-Pierre Grin. «Ne ramener personne, ce n’est jamais bien. Mais elle a bien fait de tout entreprendre», analyse Ueli Leuenberger, le président genevois des Verts suisses. «L’UDC ne peut pas exiger que les autorités agissent et, quand la ministre se rend sur place, critiquer…»

Appel à la patience

Serait-ce l’union sacrée? «Non, plutôt la nécessité de tirer tous à la même corde», sourit Ueli Leuenberger. Une ironie partagée par son homologue socialiste Christian Levrat: «Certains font le poing dans leur poche. Les mêmes qui reprochent à Micheline Calmy-Rey de placer sa personne au-dessus des intérêts politiques de la Suisse. Pour le coup, c’est l’inverse. Elle fait preuve de compassion, d’humanité et prend des risques personnels qui pourraient peser dans son bilan politique.»

Prudent, le président des libéraux-radicaux en appelle, lui, à la patience tout en saluant l’initiative. «Mais il nous manque des informations pour juger», glisse Fulvio Pelli. En effet, si Micheline Calmy-Rey a été contrainte de communiquer à cause de la panne d’avion qui lui a fait manquer la séance du Conseil fédéral vendredi dernier, l’information reste très circonscrite. Ainsi aucun débriefing de la visite de la conseillère fédérale à Tripoli n’a eu lieu. au DFAE.
Sans doute pour limiter les risques de fuite.

 

XAVIER ALONSOBERNE

 

Quelle: Tribune de Geneve - 03.06.2009


martina -
Bandiera cheno spam

ElectionsMeter non è responsabile per il contenuto del testo. Semper Si prega di fare riferimento all'autore. Ogni testo pubblicato sul ElectionsMeter dovrebbe includere nome originale dell'autore e il riferimento alla fonte originale. Gli utenti sono obbligati a seguire avviso di violazione del diritto d'autore. Si prega di leggere attentamente la politica del sito.

Torna al sondaggio: > Switzerland > Politici > Ueli Leuenberger
 
load menu