Politici e elezioni, Voto libero e di partecipare attivamente alla democrazia, Voto per il cambiamento, On line referendum
Mauro Poggia

Mauro Poggia: Les violeurs de New Delhi n'auront pas d'avoca

Mauro Poggia 75%

button ElectionsMeter.com

Le conseiller national MCG estime que ses collègues indiens renient leur serment.

 

J’avais pensé que le refus exprimé par les avocats susceptibles d’assurer la défense des six « violeurs-assassins » devait être mis sur le compte de la peur de représailles contre eux-mêmes ou leurs familles. Aussi légitime qu’aurait été, de prime abord, cette excuse, elle n’aurait pas moins jeté un discrédit définitif sur la justice indienne. (…) L’argumentaire est d’un autre ordre : il serait « immoral » de défendre ces criminels, et il serait préférable de laisser des avocats commis d’office pour assurer une « justice rapide »… Comprenez par là que les avocats d’office, en Inde, contrairement à ce qui se passe chez nous, ne sont que des béni-oui-oui, complices de la justice (avec un petit « j ») et du pouvoir, marionnettes sans consistance dont la seule raison d’être est de donner au procès une apparence d’équité. En réalité, ils ne servent à rien, et certainement pas à leurs clients, leur présence devant être une docile assistance aux juges pour leur permettre d’arriver rapidement à leurs fins. (…) Je dis aux 2'500 avocats enregistrés auprès du tribunal qui doit connaître de ces faits horribles, que leur retrait pour laisser place à des fantoches de la défense n’est pas seulement une lâcheté. Il est le reniement de leur serment, il est une abnégation de la raison d’être de leur profession… Lire sur le même sujet le blog de John Goetelen. Eric Bertinat : Fédéralisme : Il est grand temps de relire Gonzague de Reynold La Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) demande une loi sur l’aide sociale à l’échelle nationale. Le système actuel très imprégné de fédéralisme est insatisfaisant, a déclaré le président de la CSIAS, Walter Schmid, lors d’une conférence de presse jeudi à Berne... Voici quelques semaines, le peuple a accepté une loi fédérale sur les épizoties… En mars prochain, nous voterons une révision de loi fédérale sur l'aménagement du territoire (LAT)… La Suisse est une Confédération. Elle n'est pas une nation. Au mieux, elle est un pays, avec des spécificités bien particulières. Les ignorer, c'est soit faire preuve de sottise, soit faire de la Suisse un simple état centralisé… C'est pourquoi il n'est pas inutile de tirer quelques passages de l'ouvrage rédigé par Gonzague de Reynold et intitulé "Défense et illustration de l'esprit suisse" (1939) pour rappeler ce qu'est le fédéralisme : La Suisse s'est formée non par unifications, mais pas agrégations; elle s'est constituée non pour fondre les groupes humains dans un grand tout, mais pour leur assurer leur être propre, leur autonomie (...) C'est ce que l'on appelle le fédéralisme. Il ne doit pas être confondu avec le régionalisme ni avec la décentralisation. Le régionalisme et la décentralisation excluent tout principe de souveraineté et ne sont que des concessions administratives faites par un pouvoir centralisé (...) Les cantons suisses ne sont point de simples divisions territoriales. Ils sont rép. bliques.

 

Par Mabut Jean-François

 

Lire la suite: Tribune de Genève (04.01.2013)


martina -
Bandiera cheno spam

ElectionsMeter non è responsabile per il contenuto del testo. Semper Si prega di fare riferimento all'autore. Ogni testo pubblicato sul ElectionsMeter dovrebbe includere nome originale dell'autore e il riferimento alla fonte originale. Gli utenti sono obbligati a seguire avviso di violazione del diritto d'autore. Si prega di leggere attentamente la politica del sito.

Torna al sondaggio: > Switzerland > Politici > Mauro Poggia
 
load menu